Que mangeait on en Provence pour noël ? Voici un repas traditionnel tiré du site Le père noël. Très alléchant...

P1010243

Pour la veillée: bouillon de poule dans lequel nagent de grosses nouilles dentelées, une belle morue poêlée aux oignons et aux olives, un chapon ou une oie bien dodue farcie de truffes ou aux pruneaux accompagné d'un gratin de blettes confit au four avec le jus de la volaille, une salade d'hiver parsemée de croûtons à l'ail et une tarte à la courge.

P1010284

Les desserts sont au nombre de 13, comme les convives de la Cène. Il n'y a pas de bûche aux marrons, de sorbets mais un échantillonnage des produits tirés de la nature, la saveur de l'automne au temps de la cueillette, du séchage et des confitures: Il faut apporter dans l'ordre:

                        

  1/ Fougasse (galette) ou pompe à l'huile à base de fine fleur de farine, d'huile d'olive, d'eau de fleur d'oranger. et de cassonade;
2/ Nougat blanc de noisettes, pignons et pistaches
3/ Nougat noir au miel
 

Les 4 mendiants :
4/ Figues sèches (Franciscains)
5/ Amandes (Carmélite)
6/ Raisins secs (Dominicains)   

7/ Noix (Augustins)

Les 6 fruits :
8/ Raisins d'Italie conservés au grenier ou poires d'hiver
9/ La pâte de coing ou fruits confits dans la région d'Apt ou de Carpentras
10/ Oranges
11/
Mandarines ou cédrats confits
12/ Tarte à la courge
13/ Les dattes : symbole du Christ venu de l'Orient

Bon appétit ce soir et demain !

Joyeux Noël à tous !!!

M.